ACCUEIL  |  CLUB  |    ALMANACH   |   SAISON 2018 / 2019  |   FORUMSWYDAD.COM
 

 

 
             
03/03 : Botola 12/13 : J19 - CRA 0-1 WAC
24/02 : Botola 12/13 : J18 - CODM 0-1 WAC
07/01 : Botola 12/13 : J15 - WAC 2-0 MAT
29/12 : Botola 12/13 : J14 - HUSA 1-1 WAC
23/12 : Botola 12/13 : J13 - WAC 4-1 OCS
18/12 : Botola 12/13 : J12 - RCA 1-1 WAC
  
             
03/02 : Amical : WAC 4-0 WAFA
26/12 : Botola 12/13 : J13 - WAC 4-0 OCS
11/11 : Botola 12/13 : J07 - WAC 1-0 DHJ
03/11 : Botola 12/13 : J06 - RSB 0-1 WAC
26/10 : Botola 12/13 : J04 - WAC 3-0 CODM
02/10 : Botola 12/13 : J03 - MAS 1-0 WAC
  

Feu Mohamed V et Haj Benjelloun lors de la 1ere finale de la Coupe du Trône 1956/1957

 

Le dur choix de la continuité :

Au lendemain de l'indépendance, un dur choix attendait les dirigeants du Wydad, fallait il continuer l'aventure ? En effet deux théories s'opposaient à l'époque, la première partait du fait que le club était le symbole de la lutte pour l'indépendance, que sa tâche consistait à donner l'espoir aux populations marocaines en cette période d'occupation et qu'elle était maintenant terminée car le pays avait retrouvé son indépendance; il fallait donc dissoudre le Wydad et arrêter son activité car il ne pouvait pas participer aux championnats nationaux comme un simple club comme les autres puisqu'il n'était pas un simple club. La seconde théorie qui était elle au contraire favorable à la survie du Wydad et à son engagement dans les compétitions nationales, se basait sur le fait qu'une flamme avait été allumée dans le cœur de millions de marocains et que toutes ces compétences sportives qui s'étaient consacrées à la gloire du club ne pouvaient pas se perdre. Finalement la seconde théorie l'emporta sur la première, à la plus grande joie des millions de marocains qui ne pouvaient imaginer la disparition de ce monument de l'histoire du Maroc; c'est ainsi qu'a partir de ce moment, ceux qui n'étaient pas directement supporters du Wydad devenaient supporters d'une autre équipe et du Wydad. Le club qui résidait à Casablanca prenait alors pour l’éternité le titre de Wydad Al Oumma (le Wydad de la Nation), le club de toute la nation marocaine.

 Les débuts en Championnat du Maroc version FRMF :

Après le départ des français du Maroc, il fut décidé de créer la Fédération Royale Marocaine de Football qui aurait pour objectif de gérer les compétitions et équipes nationales. La première des décisions fut de créer la première division de football et pour cela tous les clubs furent mis en compétition pour une des 16 places de l'élite et l'ensemble des joueurs se retrouvaient libre d'aller dans le club de leur choix. Ainsi le Wydad se retrouva envahie par les meilleurs joueurs du pays qui désiraient tous porter le fabuleux maillot rouge. C'est donc sans aucun problème que le WAC réussi le match barrage imposé par la FRMF pour jouer en première division, c'était pour le compte de la saison 1956/1957, celle du premier titre post indépendance. En effet, le Wydad qui avait remporté le dernier championnat avant indépendance remporta également le premier championnat du Maroc moderne, emmené par de grands noms tels que  Kadmiri ou Belhassan  et Masson comme entraineur, le Pere Jégo ayant quitté le club après le dernier titre d’avant indépendance.

Lors de la saison suivante, le WAC s'est vu battre par le destin, en effet cette saison fut marquée par le forfait général de l'Union Sportive Marocain (USM) qui avait été battue par le Wydad en aller et retour, ce forfait fit perdre au WAC les 4 points de la victoire tandis que son concurrent direct, le KACM n'en perdit que deux, une différence qui fit prendre au titre la route de Marrakech.

Le Wydad devra ensuite attendre jusqu'en 1966 pour remporter son septième trophée en Championnat, cette fois ci les Rouges étaient coachés par un très grand nom du football mondial, le célèbre Prince du Parc, Abderahmane Belmahjoub qui était rentré au Maroc après une belle carrière en France et qui sévissait au Wydad en tant qu'entraineur joueur durant cette fabuleuse saison ou les rouges remontèrent sur la plus haute marche du podium. Un beau championnat remporté face au nouvel ennemi, le RCA suite à un coude à coude qui se termina par une fin de saison rocambolesque, en effet les rouges qui avaient un point d'avance sur leur poursuivant se devaient de remporter la dernière journée face au FUS, club qui était menacé par la relégation. La rencontre qui se jouait à Casablanca vit les rouges dominer le match et marquer l'unique but de la partie, mais les joueurs rbatis s'emportèrent au point que l'arbitre décida d'arrêter la rencontre et quitta le terrain. La FRMF pris alors une de ces décisions historiques et fit rejouer le match au lieu de donner la victoire du Wydad, et c'est ainsi que le Wydad dut regagner une seconde fois la rencontre dans un stade d'honneur vide car à huit clos, cette fois ci sur le score de deux buts à un, ce qui lui permettrait de devenir champion du Maroc pour la 7eme fois. (sur la photo le Wydad participant à la Coupe Mohamed V en 1966, on reconnait sur la photo de bout à de gauche à droite: Hajjami, Larbi, Sahraoui, Alaoui, Reddani, Abdelaziz, Miloud, Mohamed, Kabbour, assis de gauche à droite: Omar, Mustapha, Kebir, Zahid, Belmahjoub, Khalfi, Bakili et Beggar)

Les Rouges pouvaient alors participer à la Coupe Mohamed V, la prestigieuse compétition organisée chaque saison au Maroc et qui rassemblait les meilleurs clubs du Monde qui jouaient contre le Champion national. Cette saison la Coupe avait pour invités le mythique Real Madrid, tout récent vainqueur de la Coupe d'Europe des Champion face au Partizan de Belgrade (2-1), l'autre invité n'était autre que le célèbre Boca Juniors de Buenos Aires, le célèbre club argentin qui a enfanté plus tard Maradona, enfin le dernier invité étaient les FAR de Rabat renforcés par Akesbi.

La première rencontre opposait le Wydad au Real Madrid, étaient présents lors de cette rencontre toutes les stars du club madrilène, Gento, Amancio et Serena qui avaient marqué les deux buts de la finale de Coupe d'Europe. Le Wydad quant à lui alignait ses meilleurs joueurs menés par le Prince Belmahjoub, Khalfi et Sahraoui. La rencontre débuta sur les chapeaux de roue et les Wydadis montrèrent de très belles choses face au meilleur club d'Europe, la première mi-temps se terminait sur un score nul 0-0. La seconde mi-temps allait être cependant plus difficile pour les marocains qui marquèrent le coup face à des joueurs professionnels et pas n'importe lesquels. Ainsi à la 71 minute Amancio le buteur des merengue ouvrit le score pour doubler la mise 12 minutes plus tard. Le Wydad avait laché mais après un combat acharné. La victoire revenait aux espagnols qui allaient par la suite emporter la Coupe; les rouges quant à eux s'inclineront pour le compte de la 3eme place face aux FAR.

Trois ans plus tard le Wydad revient sur le devant de la scène et remporte son 8eme titre de Champion du Maroc grâce à de grands joueurs tels que Zahid, Sahraoui, Zeghrari ou le gardien Yachine que l'on retrouve sur la photo ci dessous. Ce dernier allait d'ailleurs réaliser un match épique face aux FAR de Rabat lors d'une confrontation historique à Casablanca avant de quitter le terrain sur blessure et laisser son équipe battre les militaires à 10 contre 11. Ce titre sera suivi de la participation à la Coupe Mohamed V, ou le Wydad eu à affronter le Bayer Munich de Beckenbauer et Gerd Muller, une défaite par 3 à 0 sanctionna cette rencontre ainsi qu'une autre défaite face à Sao Paulo lors du match de classement.

Le Wydad Champion du Maroc en 1969

La malédiction de la Coupe du Trône :

L'histoire d'Amour entre le Wydad et la Coupe du Trône ne débuta pas sous les meilleurs auspices. En effet il fallut attendre la 5eme finale pour enfin voir les Rouges remporter le prestigieux trophée, tant le destin s'acharnait sur les Wydadis. Lors de la première finale en 1957 par exemple, le score finale était d'un but partout, mais quelqu'un décida que le titre reviendrait à l'adversaire du jour, le Mouloudia d'Oujda car il avait marqué en premier, un règle inventée pour l'occasion alors que le règlement impliquait normalement de faire rejouer le match ou au pire de le donner gagnant à l'équipe qui aurait obtenu le plus de corners, le WAC en l'occurence. La quatrième finale, l'une des plus belles jouées à ce jour, vit après un mauvais début de match un grand Wydad revenir au score face au KACM, mais une fois de plus le destin bascula du coté adverse en faveur des adversaires du jour, score finale 3-2 en faveur des marrakchis. . C'était la dernière fois que le Wydad perdait une finale de Coupe du Trône pour rentrer dans une longue série de 9 finales gagnées.

Il aura donc fallu attendre 1970 pour enfin voir les Rouges porter le trophée offert des mains de Hassan II. Cette année la le Wydad jouait les 1/2 finales face au MAS à Casablanca et tout semblait aller au mieux pour les coéquipiers de Abdelkader qui menaient au score dès les premiers instants de la rencontre, et jouaient de plus face à un MAS amoindri car jouant à 10. Mais une fois de plus la malédiction de la Coupe du trône semblait s'abattre sur les Rouges et les massaouis égalisèrent et menèrent la fin de la rencontre au nul. Il fallait jouer un match d'appuis qui aurait lieu à Meknès. Cette rencontre qui était suivie par un très grand nombre de supporters fassis, vit une superbe équipe du WAC emmenée par un magistrale Zeghrari remporter le match suite à un magnifique but de Mehdi. Le Wydad était en finale et pouvait se préparer à affronter la Renaissance Sportive de Settat (RSS)

La RSS était incontestablement la meilleure équipe du Royaume à cette époque et venait de remporter le titre de Champion du Maroc qui était avait été devancé la saison précédente par le titre en Coupe du Trône, c'était donc deux doublés que tentaient de remporter les Settatis.

La finale de la coupe du Trône eu lieu le 14 avril 1970 devant le Roi Hassan II à Casablanca dans le stade d'Honneur devant plus de 40.000 spectateurs, le stade ne pouvant en accueillir plus. La rencontre vit un grand Wydad s'attaquer à la forteresse Settati et sur une superbe frappe lointaine de Abdelhak le gardien ne put que dévier vers la barre qui renvoya le ballon vers Zahid qui marqua le but de la victoire. Entre temps la RSS s'était vu expulser son capitaine d'équipe et meilleur joueur Slimani. Le Wydad tenait son match et au passage son premier trophée en Coupe du Trône.

Le Wydad avec Feu Hassan II lors de la finale de la Coupe 1970

Les vainqueurs de ce premier trophée avaient pour nom: Abdelkader, Abdelhak, Larbi, Hamoussa, Abdelaziz, Zghrari, Bidida, Abas, Zahid, Bakili et Mehdi

Le Wydad rentrait donc dans les années 70 après avoir remporté le seul titre qui manquait à son palmarès, une belle décennie attendait les Rouges.
   
 << Précédent  Suite >>  

 
 

.
        L'ACTUALITE DU WYDAD      
19/05 : Destins divers pour les deux Z du Wydad
16/05 : Basket : Une victoire dans un finish historique
15/05 : Basket : Second match des play off ce soir
13/05 : 27e Botola : Le WAC rapporte les 3 points de Safi
11/05 : Basket : Le WAC débute les play off avec brio
09/05 : Une nouvelle ère s'ouvre enfin pour le Wydad
08/05 : 8 Mai 2013, Le Wydad fête son 76eme anniversaire
06/05 : Basket : Les futurs adversaires du WAC aux play off
06/05 : CAF CUP : Le Wydad sort par la petite porte
05/05 : 3e Sit in de protestation contre Abdelilah Akram